Blog

Blog

Lettre ouverte au Sénateur Alain Fouché ​sur la mesure des 80 km/h

24 septembre 2018

Monsieur le Sénateur,

Vous vous êtes récemment répandu dans la presse locale afin d’exprimer votre opposition à la
mesure de sécurité routière d’abaissement de la vitesse sur les routes secondaires à 80 km/h. Selon
vous, je cite : “l’Etat n’a qu’une idée en tête, renflouer les caisses puisqu’il est incapable de tenir ses
promesses”.

Après deux mois d’expérimentation de la mesure, dont nous ferons le bilan exhaustif d’ici deux ans,
nous constatons une tendance baissière du nombre de morts sur la route (à savoir -15,5% de tués au
mois d’août soit 46 vies sauvées).

L’objectif premier de ce plan est de faire baisser la vitesse sur les routes les plus accidentogènes et
de sauver des vies !

Bien évidemment, cette mesure d’abaissement de la vitesse n’est pas populaire et nous contraint
toutes et tous à changer nos habitudes. Bien évidemment les automobilistes ne sont pas, dans leur
grande majorité, des chauffards. Bien évidemment, d’autres facteurs que la vitesse contribuent à
l’accidentologie.

Mais nous parlons bien là de plusieurs dizaines de vies à sauver et la démagogie ne peut-être de
mise sur cette question.

Chaque automobiliste se doit de respecter la limitation de vitesse afin d’éviter toute sanction et c’est
de la responsabilité de tous de comprendre la douleur d’une famille à qui l’on annonce le décès ou
les graves blessures d’un proche.

L’abaissement à 80km/h est une réponse tout comme le renforcement des sanctions du téléphone au
volant, de l’utilisation de stupéfiant, de l’obligation pour les récidivistes à l’alcoolémie positive de
munir leurs véhicules d’un démarrage électronique couplé à un éthylotest.

Ne pas prendre ses responsabilités sur la question de la sécurité routière est une grave faute et le
“courage politique” c’est de prendre des mesures qui ne sont pas toujours populaires. Nous devons
tout tenter afin de sauver des vies. Tout !

Nicolas Turquois

PS : je participerai le jeudi 27 septembre 2018 à 20h30 (salle des fêtes de La Bussière) à une soirée débat sur la question, organisée par M. Eric VIAUD, maire de la Bussière avec la participation de Nicolas Bornibus, expert en sécurité routière.

Phasellus id Praesent id, libero Lorem dolor risus.